« Le Temps Vécu » : Ce Qu'il Faut Retenir (CPGE 2014)




1- En face du temps vécu, il faudra faire surgir et problématiser le temps mesuré, objectif, celui de la physique et des choses du monde. La question de la perception intuitive du temps ne saurait s’affranchir d’une conception d’un temps irréversible qui passe, celui des choses, où le passé est nié par le présent, lui-même nié par le futur. La conception physique du temps privilégie la mesure de l’instant et le point de repère du présent pour le calcul du temps. Au contraire, la perception du temps implique un constant va-et-vient, un mélange entre les différentes dimensions temporelles à travers le souvenir par exemple.

2- Pour penser une notion, il est impossible de ne pas convoquer et de ne pas examiner son contraire ou du moins ses obstacles, ses impasses conceptuelles et ses contradictions internes, donc les alternatives qui peuvent apparaître dans le questionnement. Non seulement faut-il soulever des oppositions pour faire montre d’esprit dialectique (et partant dissertatif), qui a longtemps été à l’honneur dans les études et la rhétorique, mais cela permet également de travailler à se rendre capable d’argumenter un point de vue et son symétrique, c’est-à-dire les objections qu’on pourrait opposer à une hypothèse de départ. Comment bien défendre une thèse sans évacuer les objections possibles ? Ce serait ignorer qu’on pût soi-même être réfuté. Dans une dissertation – pur exercice d’argumentation – il faudra parfois en passer par la position du réquisitoire pour comprendre et appuyer son plaidoyer. Toute argumentation sort grandie et renforcée de l’affrontement avec son objecteur le plus épineux. Aussi demeure-t-il indispensable de savoir nommer et définir les alternatives à la conception d’un temps comme vécu.

Vocabulaire nécessaire :

• Les noms et les adjectifs : seconde, heure, jour, période, époque, durée, instant, moment, laps, passé, présent, futur, éternité, immortalité, permanence, pérennité, chronologie, anachronique, diachronie, synchronie, intempestif (qui n’est pas de notre temps), à contretemps, contemporain, concomitant, synchrone etc.
• Les verbes : accélérer, durer, ralentir, passer, temporaliser, avancer, reculer, fixer, dilater, prévoir, prévenir.
• Les proverbes sur le temps : « Le temps, c’est de l’argent », « Tout vient à point à qui sait attendre », « Le temps ne fait rien à l’affaire », « Mieux vaut tard que jamais », « Rien ne sert de courir, il faut partir à point », « Pierre qui roule n’amasse pas mousse ».
• Les mythes ou personnages se référant au temps : Chronos, Mathusalem, Faust, Dorian Grey, Achille (choix d’une vie longue et sans gloire ou courte et glorieuse).

Les notions liées au temps :

• Irréversible, destin, tragique, fatalité, inexorable, irrévocable.
• Fugace, éphémère, périssable, finitude, mortalité, immanence, instant.
• Éternité, immortalité, perfection, être, essence.
• Durée, mouvement, succession (contraire de simultanéité ou coexistence), infini, évolution.

Références : Cet article est un extrait modifié du livre « Le Temps Vécu » de F. Chapiro, A. hupé, D. Saadoun et G. Barthèlemy.

Note 1 : N’hésitez pas à ajouter vos commentaires (Questions, remarques, fautes, critiques, etc.).
Note 2 : Merci d'aimer notre page Facebook en cliquant ici.
Note 3 : Pour recevoir de nouveaux articles, abonnez-vous à la newsletter du blog dès à présent !
Note 4 : Si vous avez trouvé cet article intéressant, merci de participer à sa diffusion en utilisant les boutons de partage situés à gauche.
Cordialement ... 01sup.com